‘Les moutons que nous sommes…

imageÀ la veille de cette proche élection, je voudrais rédiger ces quelques mots qui pourront   éclairer notre processus décisionnel. Ces mots peuvent quand même s’appliquer universellement à toute élection en tout moment, que ce soit au Canada ou ailleurs au monde.

Nous le ‘’peuple’’ : sur quels critères nous nous basons pour arrêter notre choix?

(Les mêmes critères s’appliquent aux deux sexes)

Le charisme d’un Chef de parti

Il est un ‘’must’’ pour nous que le chef d’un parti soit charismatique. Nous prêtons moins d’importance aux sujets qu’il aborde et discute que nous prêtons attention à son ‘’look’’, son regard, ses traits, son origine, son accent, le ton de sa voix, ses gestes corporels,…  Nous remarquons aussi sa façon d’aborder les sujets et ses réactions aux questions posées plus que nous remarquons le contenu de ses discours.

Le duel des chefs

Le débat des chefs est primordial pour une audience qui s’attend à la confirmation d’un ‘’grand gagnant’’. C’est comme si on assistait à un match de boxe; Un chef se démarque en portant et marquant des coups à l’endroit de son adversaire principal. L’histoire démontre que des phrases bien placées lors de fameux débats télévisés font basculer la décision de vote d’un candidat envers un autre!

Les discours

Le plus que le chef d’un parti maîtrise l’art de prononcer ses discours en période électorale, le plus de chances il a de rallier des spectateurs et subséquemment de gagner les élections. Malheureusement les  enjeux et les contenus de ces discours sont  moins importants pour les audiences que les façons qu’ils sont présentés!

Les sondages

Les gens sont influencés par les sondages. Une vaste majorité voudrait plutôt voter pour quelqu’un qui a la possibilité de gagner que de s’aligner avec quelqu’un qui a moins de chances de se faire élire. Les rumeurs qui font surface à la dernière minute peuvent dissuader les électeurs afin de ne pas voter pour leur candidat préféré!!

Les médias

Leurs influences de nos jours sont incontournables! Ils ont le pouvoir de mettre en premier plan une personne qui était jusque là méconnue et/ou de compromettre la réputation d’un candidat jusque là bien aimé et respecté.

L’argent

L’argent est un élément essentiel dans les campagnes électorales. Sans argent, un candidat ne peut pas aller trop loin; Le pouvoir monétaire sert à financer les campagnes,  gagner de la visibilité, payer pour les publicités, et acheter les âmes faibles.                   Les lobbyistes et leurs patrons investissent énormément en politique afin d’influencer les futurs élus à légiférer, agir et décréter en leurs faveurs.

Les associations syndicales

La force des associations syndicales est indéniable. Elles influencent non seulement leurs membres mais ont le pouvoir aussi d’influencer l’opinion publique.

En conclusion :

  • Nous ‘’le peuple’’ ne savons pas ce que nous voulons.
  • Nous avons tendance à suivre le courant, de peur que notre opinion ne soit pas la bonne. Un mouton suit son troupeau, même si ce dernier s’en va vers l’abattoir. Le troupeau n’est guidé que par un berger et souvent par un chien à grande gueule et qui jappe bien!
  • Nos politiciens ainsi que les médias peuvent détourner notre attention envers les vrais enjeux de la société et nous distraire avec des propositions et des objectifs marginaux. Beaucoup de politiciens ont historiquement conduit leurs peuples vers le péril de cette façon!
  • Malheureusement, la démocratie n’existe pas. Même les populations des meilleures sociétés sont menées par leurs émotions!
  • Pourquoi un chef politique qui est un bon parleur finit toujours par gagner les élections tandis qu’un chef qui agit bien mais qui est moins éloquent n’est jamais apprécié?
قياسي

6 آراء حول “‘Les moutons que nous sommes…

  1. Massoud Maalouf كتب:

    Très bonne analyse, et excellent article, Bachir. J’ajouterai seulement une idée: un certain nombre d’électeurs, membres acharnés de partis politiques, votent par pure idéologie, indépendemment de la personnalité du candidat. Ces électeurs sont difficiles à influencer par la publicité ou l’argent. Mais, ici aussi, on revient à votre idée principale, qu’ils sont guidés comme un troupeau!

    • Vous avez soulevé un point important! Si ces gens sont motivés par une idéologie, j’aurais du respect pour leur position. Malheureusement, et dans la majorité des cas, ils appartiennent à un camp et par conséquent ils doivent le supporter à l’aveuglette!

  2. Viken Attarian كتب:

    Magnifiquement dit.

    Sauf que,

    Une population, pour prétendre qu’elle vit dans un démocratie, a quand même un devoir à combler.

    C’est celui d’être bien instruite et bien au courant des enjeux et des sujets. Une démocratie sans une population instruite n’existe pas.

    Pour être instruit sur les enjeux d’une façon profonde, il faut dédier le temps. Il est extraordinaire comment les gens peuvent .dédier le temps et énergie à apprendre par cœur des statistiques extraordinaires et entièrement non-pertinentes sur le hockey ou le baseball ou le football, qui ont zéro effet sur leurs quotidien; mais, si on leurs demande des questions économiques de base, il n’ont aucune idée, et même ne peuvent pas décerner les compétences spécifiques des niveaux gouvernementaux. Des choses qui ont beaucoup d’influence sur leurs présent et leurs avenir et même l’avenir de leurs enfants.

    Le mouton est né un mouton.

    Le citoyen par contre, il devient un mouton par son choix.

    Les politiciens adorent les moutons, car il sont beaucoup plus faciles à diriger que les citoyens.

    • Vous avez complètement raison. Notre ordre de priorité est perturbé! Le focus de la population devient dirigé vers une question banale au lieu de se concentrer sur les enjeux les plus importants de notre société!

  3. Mazen Houdeib كتب:

    Bien dit. Peut-être il est temps qu’on arrête de prétendre qu’on vit dans une démocracie et qu’on parle plutot de la dictature de la majorité simple avec une liberté d’expression qui rétressit avec le temps….

    • Merci pour votre message. Vous avez raison que la démocratie n’existe nulle part! Même dans les Nations Unies! Comment un pays comme la France a un droit de veto tandis que l’Inde ayant une population de plus de un milliard ne l’a pas?

اترك تعليقًا على Viken Attarian إلغاء الرد

إملأ الحقول أدناه بالمعلومات المناسبة أو إضغط على إحدى الأيقونات لتسجيل الدخول:

شعار ووردبريس.كوم

أنت تعلق بإستخدام حساب WordPress.com. تسجيل خروج   /  تغيير )

Google photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Google. تسجيل خروج   /  تغيير )

صورة تويتر

أنت تعلق بإستخدام حساب Twitter. تسجيل خروج   /  تغيير )

Facebook photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Facebook. تسجيل خروج   /  تغيير )

Connecting to %s