Réflexions sur l’environnement: pollution et réchauffement climatique

Suite aux mesures draconiennes entreprises à l’échelle mondiale pour protéger l’environnement,

Et l’influence des coûts engendrés sur nos économies individuelles et même gouvernementale,

Et vu que le sujet, qui a été tellement médiatisé, est rendu un tabou que quiconque n’ose  critiquer de peur que son acte ne soit considéré  un blasphème!

Et vu que toutes les données sur lesquelles nous nous basons proviennent de rapports rédigés par des Experts dans le domaine de l’environnement!

Et bien je suis loin d’être un expert (mais je sais calculer)!

                Je me permets de soulever quelques questions qui m’intriguent!

Experts

Qui sont ces experts? Peut-on vraiment nous fier à leurs opinions à l’aveuglette?  Selon la définition du Larousse, un expert est “une personne apte à juger de quelque chose. De par notre nature humaine, nous avons tendance à chercher l’avis d’un expert : en finances,  en alimentation,  au sujet du vin,  en météorologie etc.…  en l’absence de l’avis d’un expert, nous cherchons à suivre ce que la foule fait : dans une piazza pleine de restaurants, nous  choisirons manifestement la place la plus achalandée même si nous  devons faire la queue!… Bien que dans l’opinion publique l’avis d’un expert est incontestable, j’aimerai soulever quelques exemples à titre indicatif :

–          Des centaines de millions de personnes se sont ruinés financièrement en se fiant aux avis  d’experts en finances.

–          Les prédictions des experts en météorologie sont plus fréquemment erronées que justes.   

–          En politique, la majorité des opinions  est mauvaise. 

 

 

Environnement :

Il faudra traiter les problèmes de pollution séparément des problèmes relatifs au réchauffement climatique.

 

Pollution :

La définition du Larousse est : Dégradation de l’environnement humain par une, des nuisances. Plus que la concentration humaine est grande, plus que le risque d’avoir un environnement pollué augmente! La pollution pourrait provenir du côté de la nature elle-même telle que la pollution issue des feux de forêts non initiés par l’homme, les volcans etc.… et d’un autre côté elle pourrait  être issue de la concentration urbaines des populations. Citons quelques uns de ces polluants :

–          La cigarette :

La cigarette est  par excellence le polluant le plus concentré : la fumée se dirige et se loge directement  dans les poumons des fumeurs. Elle nuit aussi aux fumeurs secondaires :  individus non fumeurs se trouvant à proximité ou en milieu fumeur.

–          Les foyers à bois :

Les foyers à bois projettent des émanations toxiques directement dans l’atmosphère. Nous comptons environ 85,000 constructions à Montréal ayant un foyer à bois. La pollution moyenne de ces foyer équivaut celle de 10,000,000 voitures. Malgré  cette réalité, nous trouvons que le gouvernement  concentre tous ses efforts à réduire le nombre des autos qui circulent en ville tandis que l’élimination des foyers à bois demeure pour lui un projet lointain.

–          L’automobile, l’autobus et les camions :

  • L’automobile : cette dernière est toujours l‘accusée No.1 sur  lequel les gouvernements versent leurs frustrations!
  • L’autobus : est-il la solution pour réduire la pollution des voitures? Nonobstant le résultat, il faudra assurer le transport en commun à tous ceux qui ne peuvent pas acquérir un moyen de transport  personnel!  Est-il vrai qu’un autobus sur la route remplace 50 voitures? J’aimerai  évoquer les points suivants :
    • L’autobus doit rouler sur sa ligne à des fréquences différentes, selon le jour et nuit et les heures creuses ou de pointes. Si nous faisons une moyenne du nombre de passagers par kilomètre parcouru nous  aboutirons à des résultats non favorables en considérant la grosseur du moteur et l’énorme masse de l’autobus!
    • Un poids lourd tel qu’un autobus va endommager la chaussée sur son passage autant que 10,000 voitures ordinaires.
    • Afin qu’un autobus puisse remplacer 50 voitures sur la route il faudra que cet autobus roule en tout temps à pleine capacité (passagers assis et debout) dès le début et jusqu’à la fin de son parcours ce qui n’est jamais le cas!
  • Les camions : les mesures prises pour réduire la pollution de ces engins en ville demeurent restreintes :
    • Les restrictions sur leurs émanations sont moindres que celles des voitures.
    • Les camions doivent traverser la ville pour la traverser d’un côté à l’autre.
    • La détérioration des chaussées et des ponts est majoritairement causée par la circulation de ces engins.

–          Autres sources : usines, aéroports, ports, égouts, dépotoirs ….

  • Usines : Vu les mesures de contrôle imposées par les gouvernements, les environnements des usines et leurs qualités d’airs immédiats ont vu une nette amélioration durant siècle dernier. Avec la progression des technologies nous devons nous attendre à de meilleurs résultats dans les décennies à venir.
  • Aéroports et ports : les environs directs et les lignes de passage sont les plus affectés par les émanations.
  • Les égouts : le traitement des eaux des égouts s’est nettement amélioré durant les dernières décennies. La qualité de l’eau dans les cours d’eau ne se compare plus à celle qui  régnait au début du siècle dernier.
  • Dépotoirs  : leurs environnements directs  sont affectés. De plus la circulation des camions et autres engins lourds laisse aussi un impact sur le milieu ainsi que sur la nappe phréatique.

 

Réchauffement climatique :

Les experts basés sur des moyennes de mesures de température enregistrées depuis une certaine date durant le siècle dernier concluent que l’homme est la principale cause du réchauffement climatique! Est-ce que ceci est vrai?

Ces experts  préconisent le recours à une infinité de nouvelles mesures  afin de réduire le réchauffement climatique : l’usage de la bicyclette à la place de la voiture, l’usage des nouvelles ampoules au l.e.d. en remplacement aux ampoules incandescentes etc. Est-ce que ce cour d’action est  primordial?

Ma conviction est que nos experts sont en train de nous amener d’un côté à faire des dépenses inutiles et d’un autre côté à perturber l’ordre de nos priorités! S’ils décèlent une fonte des glaciers, ils ne doivent pas conclure que l’être humain en est la cause!

La tendance a toujours été vers le refroidissement  de notre planète ainsi que des autres planètes ou étoiles! On nous explique que beaucoup d’étoiles que nous repérons la nuit sont éteintes depuis longtemps  et que ce que nous voyons c’est leur lumière qui prend des centaines de millions d’années  à nous parvenir!

La terre a ses mystères et ses forces. Le comportement  du climat est au-delà de notre compréhension. Nous ne sommes pas  en mesure de prédire le comportement de la nature souvent même pas à une journée près!  La grandeur de notre planète est au-delà de notre influence!

–          Sur notre globe, chaque être humain est responsable de réchauffer 15, 000, 000,000 de fois son volume!  

–          10 minutes de soleil réchauffent la terre plus qu’une année d’énergie créée par l’homme à travers le globe.

–          10 minutes de noirceur au courant de la nuit dissipent plus que la totalité de cette même énergie créée par l’homme.

–          3 mm de pluie au Québec contiennent plus de 200 fois l’énergie totale annuelle produite au Québec également. Et ceci sans parler des vents, des vagues, du soleil, des éclairs, des fleuves, de la neige, des tremblements de terre, des volcans  etc.…

–          L’homme n’a jamais été capable d’arrêter une tempête de neige même sur une concentration urbaine comme à New York malgré tout les grattes ciel chauffées par l’homme!

 

Résumé :

Ne serait-t-il pas plus pertinent de dresser un ordre de priorités et de se concentrer davantage sur le bien être de l’être humain en réduisant la famine, la pauvreté, les maladies, les guerres etc.… que se pencher sur les problèmes de réchauffement!

 

 Des questions  qui prêtent à réflexions:

–          Si aucune autoroute ne permet une vitesse de plus de 100Km/heure, pourquoi les gouvernements permettent-ils la vente de voitures qui peuvent rouler à 260Km/heure?

–          Avons-nous pensé à la perte de temps que nous encourrons et à l’énergie gaspillée en l’air à chaque fois que notre véhicule (ou qu’un autobus) arrête à un feu rouge sans qu’il n’y ait de  circulation dans l’autre sens!  Avons-nous calculé cette perte quotidienne à l’échelle d’une ville?

قياسي

اترك تعليقًا

إملأ الحقول أدناه بالمعلومات المناسبة أو إضغط على إحدى الأيقونات لتسجيل الدخول:

شعار ووردبريس.كوم

أنت تعلق بإستخدام حساب WordPress.com. تسجيل خروج   /  تغيير )

Google photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Google. تسجيل خروج   /  تغيير )

صورة تويتر

أنت تعلق بإستخدام حساب Twitter. تسجيل خروج   /  تغيير )

Facebook photo

أنت تعلق بإستخدام حساب Facebook. تسجيل خروج   /  تغيير )

Connecting to %s