Décisions maladroites de la ville


Dans les combats de lutte libre auxquels j’assistais à la télé dans le temps, j’étais toujours surpris quand les lutteurs suscitaient la haine des spectateurs plutôt que leur être sympathique afin de gagner leur appui!   

Je n’aurais jamais imaginé que cette même approche pouvait s’appliquer sur la scène municipale! 

La mairesse et son équipe se comportent comme des conquérants de la ville et non comme des élus. Sous leur règne, la démocratie ne joue plus aucun rôle et l’agenda prescrit par la minorité est repoussé nonobstant l’avis des  citoyens qui ont voté pour cette même équipe et qui s’attendaient à ce que leurs voix soient entendues et prises en considération!

Ainsi les décisions maladroites se succèdent l’une plus maladroite que l’autre! 

La piste cyclable sur Gouin Est fut démantelée si vite : https://www.journaldemontreal.com/2020/08/18/montreal-nord-demantelera-une-piste-pandemie

Ainsi pour le réaménagement du boul. Nôtre-Dame ouest :

Réaménagement de la rue Notre-Dame: l’arrondissement fait volte-face

Ceci sans oublier la bordure en béton qui fut construite sur la rue Clark et qui a coûté des centaines de milliers de dollars  (voir photo de LaPresse ci-jointe) :

Ces exemples ne sont que pour démontrer que la ville dépense des sommes astronomiques sur des projets mal conçus!

D’autre part, tout est entrepris sous le prétexte de réduire les émissions de CO2 mais en réalité, la ville est en train d’augmenter les émissions avec ces travaux. Tous les embouteillages à n’en plus finir créés afin de consacrer des espaces vides pour les cyclistes occasionnels ne réalisent que l’effet contraire. Un engin qui prend deux fois plus de temps à parcourir le même trajet qu’il prenait avant les obstructions, va forcément émettre deux fois plus de CO2. 

En plus, éliminer des espaces de stationnement pour créer des autoroutes pour cyclistes est une démarche dangereuse car ceci va contribuer à ruiner beaucoup de commerces et va les obliger à déclarer faillite! Ces commerces doivent pouvoir poursuivre légalement la ville pour ses actions. L’autoroute pour cyclistes sur St-Denis en est un des exemples!

Et «la cerise sur le Sunday » n’est autre que ce qui se passe sur le boul. Gouin O. entre le  boul. Albert-Prévost et la rue Joseph-Saucier où une piste cyclable fonctionnelle existait dans le secteur depuis des dizaines d’années.  Sur cette portion étroite du boul. Gouin, la ville a décidé d’insérer à tout prix et de toutes pièces une piste cyclable protégée. Elle devra dépenser des dizaines de millions pour réaliser une continuité rectiligne de la piste cyclable malgré les compromis et les inconvénients :

  • La trajectoire des piétons ne sera plus rectiligne. Un usager du transport en commun doit marcher jusqu’à 700 mètres de plus pour prendre l’autobus en sécurité.
  • Pas de trottoir du côté sud, ce qui rend dangereux de payer une visite à des voisins qui se trouvent sur le même côté du boulevard.
  • Le bruit et les vibrations des poids lourds va s’approcher davantage des chambres à coucher des habitants du sud du boulevard.
  • Quand l’arrondissement a vu le refus de la population pour son projet, il a fait une rencontre virtuelle en date du 18 août pour proposer une autre solution controversée qui a pour but de faire avorter l’opposition à la première solution en proposant d’éliminer tous les stationnements sur les rues qui sont des pistes cyclables!
  • La ville met en danger la sécurité des personnes âgées et leurs déplacements pour accéder au transport en commun.

En résumé 

Je m’adresse aux responsables de la ville :

  • Ne nous faites pas haïr les cyclistes. Il y a des limites à toutes vos décisions; il ne faudrait pas les dépasser.
  • Le trajet rectiligne pour les piétons et les utilisateurs du transport en commun devrait être une priorité sur la modification rectiligne du parcours en faveur des cyclistes.
  • Il y a d’innombrables projets essentiels pour une large métropole. Ne vous attardez pas sur les projets des pistes cyclables.
  • Une bonne partie de la population utilise les voitures comme outils de travail dans leurs transports. Ne leur faites pas perdre leur source de revenu.
  • Nous sommes prêts à vous aider dans toutes les démarches qui contribuent à la prospérité de la ville, toutefois nous avons l’impression que vous nous prêtez la sourde oreille.
  • Le nombre des cyclistes va stagner malgré tous les efforts que vous déploierez. Montréal est une grande ville, habitée par une population vieillissante et des familles avec enfants ainsi que bien d’autres personnes qui ne désirent pas utiliser leurs bicyclettes dans un climat comme le nôtre.
Par défaut

4 réflexions sur “Décisions maladroites de la ville

  1. Manuel Mansour dit :

    Une analyse logique et bien détaillée, nous aimons les cyclistes mais nous aimons aussi voir des projets pratiques, faire passer la piste sur Jean Bourdon le long du bois est un bien meilleur choix

  2. Elie Kassissia dit :

    Bravo Bachir, j’ai jamais cru que nos élus seraient ci irresponsables en gaspillant des fonds public pour déménager une piste cyclable existante sur un boulevard tranquille vers un autre boulevard parallel étroit à 400 pieds de celui-ci. Pire, les élus ciblent la division et la zizanie entre les résidents où la piste existe déjà sur Jean-Bourdon et leurs voisins sur Gouin Ouest pour gagner et imposer leur décision stalinienne. Je pensais que les élus actuels de la ville nous avaient promis de faire la politique autrement mais hélas!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s